Nos coordonnées

EDUCAREST METZ :

 

 12 rue du Sablon

57000 METZ

Tél : 03 87 32 61 71 

 

1 place

Nelson MANDELA

57000 METZ

Tél : 03 87 30 27 35

 

EDUCAREST NANCY :

 

54 Avenue FOCH

54000 NANCY

Tél : 03 83 40 78 25

Heures d'ouverture bureau :

Du Lundi au Vendredi :

Matin :    10h00 à 12h00

Après-midi :

13h00 à 19h00

 

Agence de Nancy fermée le Jeudi

Le Samedi : 

 

Matin : 9h00 à 12h00

 

Agence Place Nelson MANDELA et NANCY

ouvert jusqu'à 13h00

 

Après-midi : Fermé

Cliquez...
chèques kadodrive
Rejoignez Nous !!!
Vous avez installé un outil pour bloquer les publicités. Veuillez le désactiver pour que cette Web App puisse être correctement affichée et configurée.

Théorie

Formation théorique

Vous recevez un enseignement sur les bases théoriques que doit assimiler chaque élève avant l'examen du code. Vous obtenez aussi de nombreux conseils pratiques.

 

Épreuve théorique générale

Vous devez d'abord passer une épreuve théorique générale, le code .

Déroulement

Le jour de l'épreuve, il faut vous munir d'une pièce d'identité en cours de validité ou périmée depuis moins de 2 ans.

Les résultats vous sont adressés par courrier postal ou électronique le jour même de l'épreuve.

Après obtention du code, vous devez, dans un délai maximum de 3 ans à compter de la date d'obtention de cette admissibilité, passer l'examen pratique de conduite.

Durant ces 3 ans, vous avez droit à 5 présentations maximum pour réussir l'épreuve pratique.

Si vous êtes déjà titulaire d'un autre permis de conduire, comprenant épreuves théorique et pratique, établi depuis moins de 5 ans, vous ne passez que l'épreuve de conduite.

Le bénéfice de l'admissibilité de l'épreuve théorique reste acquis en cas de changement, soit de filière de formation, soit de catégorie du permis de conduire.

À savoir : il n'existe pas de système d'équivalence en France d'une épreuve théorique qui a été réussie dans un autre pays.

Aide éventuelle en cas de difficultés de compréhension

Le code de la route ne prévoit pas d'aide pour les personnes qui ne maîtrisent pas bien le français.

Seuls les candidats sourds ou malentendants peuvent suivre des sessions spécialisées. Lors de ces sessions, ils bénéficient du dispositif de communication adapté de leur choix.

La fréquence de ces sessions est décidée par le préfet : pour connaître les dates de ces sessions, il convient de se rapprocher de la préfecture.